Home Argentine Roadtrip dans le nord de l’Argentine

Roadtrip dans le nord de l’Argentine

written by Voir le monde avec toi 5 juin 2019
Roadtrip dans le nord de l’Argentine

L’Argentine n’aura définitivement pas fini de nous en mettre plein les yeux. Après avoir passé quelques semaines sur les routes du bout du monde en Patagonie et avoir gouté à la douceur de vivre de la capitale argentine, nous arrivons dans la région du nord-ouest andin, à Salta. Nous avons rejoint Papatya et Guillaume, (two.globetrotteurs) rencontrés 8 mois auparavant en Birmanie, pour célébrer noël entre voyageurs et découvrir ensemble cette incroyable région ! Si vous planifiez un voyage en Argentine, le nord-ouest est un incontournable ! Dans cet article vous retrouvez l’itinéraire de notre roadtrip (la boucle nord de Salta), nos bonnes adresses et quelques conseils pour passer la frontière avec la Bolivie ou le Chili ! En route !

roadtrip

1. Location de voiture

Notre premier conseil pour visiter cette région est de louer une voiture. Vous pouvez aussi emprunter les bus locaux mais je ne vous le recommande pas car cette région est si belle que vous allez avoir envie de vous arrêter sur le bord de la route après chaque virage. De pluscertaines portions que nous avons prises ne sont pas praticables en bus. Vous pouvez louer une voiture dans la ville de Salta, le point de départ de ce roadtrip. Je vous suggère de réserver votre voiture de location en amont si vous êtes en haute saison. Nous avons loué notre petit bolide (une clio 2) chez Noa Rent, c’est là que nous avions trouvé le meilleur prix (1450 pesos par jour – 28 euros – pour 5 jours, assurances comprises).

Si vous souhaitez comparer les prix de toutes les compagnies de location de voitures en Argentine (Sixt, dollar, Thrifty, Europcar, Avis, Budget etc…) vous pouvez le faire sur le site de Rentalcars. C’est un moteur de recherche qui va comparer le prix des différents loueurs pour être sûr de payer le moins cher possible.

2. Avertissement sur le mal d’altitude

Avant de partir sur la route du nord de l’Argentine, quelques petites informations rapides ou rappels sur le mal des montagnes. En altitude, certaines personnes se sentent mal, d’autres pas. À mesure qu’on monte en altitude, l’organisme s’accoutume plus ou moins bien à la montagne. En fait, c’est la diminution du taux d’oxygène dans le sang qui entraîne différents symptômes (vomissement, mal de tête, fatigue…)

Par exemple dans le nord de l’Argentine vous serrez souvent autour des 3000 à 4000 mètres d’altitude et le mal des montagnes peut arriver très vite.

Voici quelques astuces qui ont fonctionné sur nous :

  • Mâchouiller des feuilles de coca (qu’on peut trouver sur tous les marchés locaux)
  • Mettre quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe poivrée sur ses tempes
  • Bien s’hydrater.
  • Le paracétamol marche bien aussi en dernier recours (pour les maux de tête)

Et enfin, quoiqu’il arrive, si vous ne vous sentez pas bien (mal de crâne, vomissements etc…), redescendez immédiatement, attendez d’être habitué avant de remonter.

3. Itinéraire

roadtrip
roadtrip

JOUR 1
Nous prenons la route depuis Salta où nous avons séjourné quelques jours. Direction la Quebrada de Humahuaca déclarée patrimoine de l’UNESCO depuis 2003 qui s’étire jusqu’aux portes de la Bolivie et du Chili. Après avoir passé la ville de Jujuy sans grand intérêt, le paysage se transforme, la route qui serpente les montagnes devient poésie, la magie du roadtrip s’éveille. Aride et fascinant, le paysage est né d’un canyon creusé par une rivière désormais à sec, dominé par des montagnes de toutes les couleurs ! Nous décidons de rouler jusqu’à Tilcara où nous dormirons. Sur la route, vous passerez à côté du village pittoresque de Purmammarca et de son célèbre « Cerro de los Siete Colores » (Mont des 7 couleurs). Nous ne nous y arrêterons pas car nous reviendrons dans quelques jours. En revanche le village de Maimara en adobe,typique de la vallée, situé sous la colline de la « Paleta del pintor » (palette du peintre) mérite un arrêt !
Cette première journée d’exploration se termine au milieu des cactus, dans le village de Tilcara où nous avons trouvé un petit hôtel très charmant qu’on vous recommande chaudement (Alas del Alma).

Pour information vous pouvez organiser depuis la sortie du village une « petite » randonnée de 4kms qui vous mènera jusqu’à la « Garganta del diablo » (la gorge du diable) et sa cascade.

Hotel Alas del Alma: 2150 pesos pour une habitation de 4 personnes, salle de bain privée
>> Réserver
>> Plus d’hôtels disponibles à Tilcara ici

roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip

JOUR 2
Jour 2 de notre roadtrip sur la boucle nord de Salta. La journée s’annonce très prometteuse avec la découverte d’un mirador incroyable et d’un village très reculé dans les montagnes andine, c’est parti ! La route qui serpente la montagne pour nous mener au mirador de Hornocal à 25 kms de la ville de Humahuaca est fabuleuse ! D’ailleurs ça grimpe sec puisqu’on arrive à 4 300m d’altitude.  Les premiers maux de tête se font sentir mais le paysage est tellement beau qu’on oublie tout. Le mirador de Hornocal est le point de vue à ne pas manquer. C’est ici qu’on a vu les plus belles formations géologiques et que la montagne nous a offert ses plus belles couleurs. C’est aussi beau paraît-il que la montagne des 7 couleurs au Pérou ! Quand vous arrivez au parking, n’hésitez pas à emprunter le chemin devant vous pour jouir d’un panorama à 360°. Attention ici vous êtes en altitude, même une petite marche peut se relever être très fatigante ! (droit d’accès au mirador de 50 pesos pour une voiture).

Nous avons ensuite continué la route en direction du village d’Iruya. Cet endroit est accessible par un long chemin de piste de 50kms (mi terre – mi gravier). Le trajet mérite à lui seul le détour. On roule très souvent à quelques mètres du précipice mais la route est spectaculaire. On est entouré de montagnes, de falaises et de condors qui volent dans le ciel. Après 1h30 de route, on arrive au village amérindien d’Iruya perché sur sa montagne avec sa belle église, ses rues escarpées et ses ruelles pavées. Nous étions un peu fatigués pour randonner jusqu’au mirador des condors (2h A/R) mais le panorama est semble-il extraordinaire ! Vous pouvez aussi prévoir le lendemain une randonnée vers les villages indiens de San Isidro (2h) ou San Juan (4h). Papatya et Guillaume venaient de passer quelques semaines au Pérou et nous, nous étions un peu fatigués de nos randonnées en Patagonie. Alors on a joué la carte Joker sur les randonnées ici !

Pour dormir à Iruya, nous n’avons pas d’adresse à vous recommander. Une jeune femme nous a abordé dans la rue pour nous proposer 2 chambres individuelles à un prix très intéressant (300 pesos pour 2 personnes soit 6 euros). Le confort était très sommaire mais pour une nuit perchée dans les montagnes, c’était suffisant !

roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip

JOUR 3

Les jours passent et ne se ressemblent pas. Ce roadtrip monte crescendo en intensité. Nous savourons notre liberté, les paysages qui défilent devant nous, la route tout simplement… Aujourd’hui on a décidé de sortir un peu des sentiers battus et de rejoindre le village de Tres Cruces. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous avons entendu parler d’une arche fabuleuse sculptée dans la roche en haut d’une montagne. Arrivés au village, on se fait aborder par des locaux qui nous explique qu’on va devoir beaucoup marcher pour atteindre ce point de vue et qu’il est recommandé de prendre un guide (payant). La veille on n’était pas supers motivés à faire une randonnée de plusieurs heures… alors le lendemain c’est pareil :). On hésite, on ne sait pas trop… Guillaume qui est un grand fan de rallye nous propose de nous rapprocher en voiture au plus près de cette fameuse montagne. Évidemment cette idée nous emballe tous et nous voilà partis pour un grand moment d’aventure « off road » ! En fait, on a roulé pendant quelques heures sur des chemins de piste / de sable et même dans un lit de rivière !  On a embourbé notre clio 2 et on en a bien rigolé. Bref, c’était un moment dont on se souviendra certainement toute notre vie et à l’image de cette incroyable année : inoubliable !

Finalement on a grimpé « seulement » 1h à pic pour arriver face à cette fameuse arche et nous avons joui d’un panorama incroyable sur la Quebrada. On n’a pas trop trainé en haut car l’horizon s’est très vite obscurcit et on entendait les premiers grondements au loin, signe d’un orage en approche. Le vent s’est mis à souffler plus fort, ça sentait la poussière chaude et on a eu peur de ne pas rejoindre la route bitumée avant la pluie.
Je ne vais pas laisser trainer le suspense, on a réussi ! Après une journée si intense on décide de revenir sur nos pas et de dormir à nouveau dans le petit hôtel qu’on avait trouvé au village de Tilcara. On est vite stoppé par la pluie qui forme une grosse rivière et qui empêche les voitures d’avancer. Finalement après 30 minutes, on décide d’élancer notre clio 2 et ça passe !

Si vous souhaitez vous rendre à l’arche « Cerro Colorado O Tres Cruces », on vous recommande de partir avec un guide. Vous pouvez vous adresser à n’importe qui sur la petite place du village de Tres Cruces, il vous enverra alors vers la bonne personne. On a pris des risques à s’aventurer sur des chemins off road et sans réseau téléphonique donc soyez conscients des dangers avant de vous partir sur les pistes. J’ajoute que nous étions avec un « pilote » expérimenté qui pouvait trouver des solutions rapides en cas de problèmes (secondé par Mano).

roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip

JOUR 4

Aujourd’hui on reprend la route avec pour objectif le village de Cachi. Ce sera l’occasion de s’arrêter à Purmamarca et de flâner dans son marché d’artisanat.
Après quelques emplettes, nous repartons en direction des Salinas Grandes, notre premier désert de sel en Amérique du Sud ! Et oui, il n’y a pas que la Bolivie qui possède des plaines salines ! Si les « salinas » argentines sont impressionnantes, les « salares » du sud lipez de la Bolivie le sont encore plus (on vous raconte cela dans un article dédié très prochainement). L’accès aux salinas est contrôlé. Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée et partir avec sa propre voiture et un guide local qui vous montrera les quelques points d’intérêts (250 pesos / 5euros). On a adoré les quelques trous béants d’eau turquoise au beau milieu du désert de sel !

La visite terminée, on a mangé une petite tortilla et on s’est lancé sur la mythique « Ruta 40 » en direction de Cachi. Il y a très peu d’informations dans les guides et sur les forums sur cette portion de la Ruta 40 qui relie Cachi via San Antonio de Las Cobres et La Poma. C’est une route non goudronnée, parfois en mauvais état et qui est plutôt recommandé d’emprunter en 4×4. Que nenni… si notre petite Clio 2 a réussi à aller jusqu’à Iruya et à rouler dans les lits de rivières près de Tres Cruces, elle nous portera jusqu’à destination ! Nous n’avons eu aucun souci sur la route mais attention renseignez-vous sur l’état de celle-ci avant de vous lancer car vous avez 95% de chance de ne jamais croisé une autre personne ou voiture !
La route serpente, ici encore la montagne et on gravit plusieurs cols. On traverse aussi des « champs » de cactus géants en contrefort des flancs de montagne appelé « cardon », plante endémique qui peut atteindre 10m de haut. Le paysage est poétique. On se laisse porter par les lumières orangées de la fin d’après-midi, du vent chaud qui s’engouffre dans la voiture. Nos yeux sont rivés sur le panorama. On essaye de graver ça en nous pour toujours.

Nous arrivons à Cachi en début de soirée et avons immédiatement un coup de cœur pour cette petite bourgade nichée au cœur d’un paysage splendide. Les ruelles en pavées, les maisons en adobe et surtout les petites places animées nous enchantent. On dîne en terrasse sur une de celle-ci et finissons la journée en beauté.

roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip

JOUR 5

Dernier jour de notreroadtrip sur la boucle nord de Salta et avant dernierjour de l’année (nous sommes le 30 décembre !). Il souffle comme un petit brin de nostalgie aujourd’hui quand on pense à tous les pays traversés.
On prendra la route en fin de matinée pour aller déjeuner à l’Hacienda de Molinos, une sublime adresse à ne pas manquer ! Il s’agit d’une superbe hacienda coloniale en adobe qui a appartenu au dernier gouverneur de Salta envoyé par le Roi d’Espagne, avant l’indépendance de l’Argentine. L’hacienda est aujourd’hui devenue un hôtel / restaurant. On déjeune dehors dans le patio central où un majestueux arbre (un mole originaire d’Amérique du sud) trône fièrement au milieu (1910 pesos / 37 euros pour 4 personnes). 

La suite de la journée, c’est beaucoup de route avant de revenir à Salta, notre point de départ.

roadtrip
roadtrip
roadtrip
roadtrip

4. Et après on va où ? Passer la frontière avec la Bolivie ou le Chili

Après ce roadtrip de 5 jours, nous avons prévu de nous rendre au Chili pour découvrir le désert d’Atacama et célébrer le nouvel an avec nos amis voyageurs ! Trois compagnies de bus desservent en direct San Pedro de Atacama (9/10h de trajet) avec un départ quotidien à 7h depuis Salta (1600 pesos / 31 euros par personne)

De Salta vous pouvez partir aussi en direction de la Bolivie depuis La Quiaca.
Pour vous rendre à La Quica, vous pouvez prendre un bus depuis Humahuaca. De là, vous passé la frontière à pied jusqu’à Villazón (la ville frontalière du côté bolivien) afin de rejoindre Tupiza pour commencer une expédition 4×4 dans le Sud-Lipéz et le Salar d’Uyuni. Il faudra alors traverser la frontière à pied entre La Quiaca et Villazón (première ville frontalière bolivienne).

roadtrip
roadtrip

You may also like

1 comment

Céline - La Marinière en Voyage 9 juin 2019 - 9 h 08 min

Ces couleurs et ces paysages sont absolument superbes, et vos photos leur rendent le plus beau des hommages… De très belles inspirations pour un futur roadtrip, surtout que je constate avec plaisir que beaucoup de sites incontournables sont faisables dans un rayon géographique limité !

Reply

Leave a Comment