Home Philippines Trek dans les rizières de Banaue

Trek dans les rizières de Banaue

written by Voir le monde avec toi 23 septembre 2018
Trek dans les rizières de Banaue

trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Pourquoi le trek de 3 jours, au cœur des rizières de Banaue, devrait être coché en premier sur votre itinéraire de voyage aux Philippines ? Situées au centre de l’île principale de Luçon, dans la province Ifugao, ces rizières en terrasses de la cordillère centrale sont certainement les plus belles rizières du monde… Elles sont facilement accessibles au départ de Manille mais beaucoup de voyageurs décident de s’envoler directement vers les archipels aux eaux bleu turquoise. On va tenter de vous convaincre que cette étape n’est pas à négliger et qu’elle est même indispensable avant de glisser vos pieds dans les plages de sables fins…

En lisant le récit de notre expérience, vous allez pouvoir vous faire votre propre idée !

A 11h30, l’avion de deux de nos meilleurs amis, Thomas & Isabelle, vient de se poser sur le tarmac. Il fait beau, il fait chaud et nous sommes tous excités de les retrouver après ces cinq premiers mois de voyage. Les embrassades sont pleines de tendresse mais le temps presse… Nous voulons qu’ils se reposent car le soir même nous prenons le bus pour Banaue pour un trajet de 10h.… En nous rejoignant sur cette étape de « tour du monde », on les avait prévenus que ça allait être sportif ! Bon, on doit avouer qu’après leur 22h d’avions depuis Paris, enchainer avec 10h de bus et 3 jours de randonnées c’est un peu costaud pour débuter les vacances… mais cette aventure humaine sera parmi les plus belles de notre voyage…

Le lendemain vers 7h du matin, nous arrivons à bon port, sous un ciel légèrement brumeux. La nuit a été courte dans le bus avec les nombreux arrêts et la climatisation qui nous glaçait le sang mais les esprits sont joyeux. Nous sommes directement pris en charge à la sortie du bus par notre guide, Mike, qui vient nous accueillir en jeepney ! Les jeepneys sont des bus publics populaires aux Philippines customisés avec des peintures de toutes les couleurs. Il s’agit à l’origine de jeeps abandonnées par l’armée américaine à l’issue de la seconde guerre mondiale. C’est une petite surprise réservée pour nos amis qui avait bien besoin d’un petit coup de boost après le long voyage depuis la France.

trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Pour organiser le trek, nous sommes passés par l’agence Wonders Adventure. Pour un tarif raisonnable, cette agence propose une formule avec un guide pendant 2/3 jours, les transports à partir de Banaue, les deux nuits dans des villages de montagnes et la nourriture du midi. Il faut savoir que c’est quasiment impossible de réaliser ce trek sans guide car les chemins dans les rizières ne sont pas balisés. Le niveau est assez élevé mais avec un peu de force mentale et une grande dose d’optimisme tout le monde peut y arriver !

Jour 1

Le premier jour débute par un petit déjeuner face aux rizières de Banaue. La beauté du paysage est déjà saisissante ! Nous préparons notre sac à dos en l’allégeant au maximum et laissons le reste de nos affaires dans une auberge en sécurité. Nous sommes ensuite conduits en Jeepney vers le point de départ du trek. On fait ce trajet sur le toit avec tous les quatre des sourires et des regards enfantins. Sur le chemin, on a le droit à un premier contact avec une tribu locale vêtue de ses habits traditionnels :). Mike nous fournit à chacun un bâton de pèlerin et lance le « Go » qui marque le début de ce trek de 3 jours. Toute la matinée, nous traversons une immense forêt. C’est l’occasion pour nous de faire connaissance avec notre guide qui est né dans ces montagnes et qui connaît parfaitement les us et coutumes des habitants Ifugao. Il nous raconte avec passion l’histoire de ces rizières qui s’étendent sur près de 10 000 km2. Vieilles de plus de 2000 ans, elles ont été construites à flanc de montagnes par des ancêtres de l’éthnie Batad (village traditionnel des montagnes). Essentiellement faites à la main, elles sont un exemple et une fierté de la transmission du savoir de génération en génération de ses habitants isolés des montagnes. Cet héritage a une valeur inestimable dans les yeux de Mike. Après un déjeuner près de la rivière du village rustique de Pula et 4 bonnes heures de marche dans les rizières en terrasses, nous prenons repos dans le village de Cambulo. Le soir, une fête est organisée par les villageois avec de nombreux chants et danses dans une atmosphère très joyeuse. Ce premier contact avec les habitants nous met des étoiles dans les yeux.

trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Jour 2

Le deuxième jour, après 5h de marche, nous arrivons au point culminant du village de Batad et faisons face aux fameuses rizières en amphithéâtre. Nous sommes tous les quatre subjugués par la beauté de ce paysage. Combien de centaines, de milliers d’années de travail ont permis la réalisation de ce paysage époustouflant ? On reste assis près d’une heure à prendre des photos et admirer ce spectacle.

L’après-midi, malgré les jambes bien lourdes, nous motivons les plus fatigués pour nous rendre jusqu’à la cascade de Tappiyah. Le trajet est long et éprouvant après la marche très rude de la matinée. Quelques cris de fatigue et de douleur sont émis. Mais le bain dans cette immense piscine naturelle vient définitivement taire tous les supplices. Il fait presque disparaitre toutes les douleurs de la marche du jour. Nous repartons même à petit trot vers notre guesthouse et sa vue imprenable sur le village de Batad. Sur le retour, le coucher de soleil est absolument grandiose.

trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Jour 3

Le troisième jour, la marche est interminable jusqu’au village de Bagaan. Le chemin est encore plus éloigné des villages que les autres trails. Nous avons le sentiment d’être seul au monde. Les derniers efforts se font néanmoins dans la joie, le rire et la chanson. Nous entonnons une dernière fois notre fameuse chanson remixée « Comportement Banaue » et saluons le héros de ces trois jours, notre guide Mike : Miky ! Miky ! Miky ! Il a été d’une précieuse aide dans les moments difficiles et d’une gentillesse débordante.

trek-dans-les-rizieres-de-banaue
trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Voici en résumé les cinq raisons qui ont rendu ce trek incroyable !

1. Les rizières de Banaue/Batad : la huitième merveille du monde
Après avoir admirés les rizières dans de nombreux pays d’Asie du sud-est : le Vietnam, la Thailande, le Laos, le Cambodge et l’Indonésie, on peut presque affirmer que les rizières de la cordillère des Phillippines sont les plus belles du monde 🙂

2. La cascade de Tappiyah : un bain de jouvence
Le long trajet et les nombreuses marches pour accéder à la cascade sont une épreuve difficile mais le bain dans ce lieu spectaculaire redonne de la vitalité et a des vertus très bénéfiques pour le corps. Une nouvelle jeunesse 🙂

3. Dormir chez l’habitant à la rencontre des ethnies batad
Ce trek de 3 jours nous a offert la possibilité de passer 2 nuits dans de tous petits villages nichés dans les montagnes. Cette immersion dans les tribus Ifugao, le sourire toujours rouge vif des effets du béthel nous a réchauffé le cœur. Une belle façon de découvrir comment ces habitants des montagnes survivent à leurs conditions de vie difficiles et très rudimentaires.

4. Passer un moment privilégié avec un guide local
La rencontre avec Mike, notre guide, alias « Miky », fût très certainement la plus douce de nos rencontres aux philippines. Nous avons appris à connaître et à aimer un homme au cœur d’éléphant. Sa gentillesse, son savoir et son aide tout au long du parcours ont été extraordinaires.

5.Le dépassement de soi
Nos deux amis, Thomas & Isabelle, pourront certainement en témoigner mieux que nous. Cette randonnée, de niveau « expert » est aussi belle que difficile. Et sa beauté est immense… Les journées de treks sont longues, éprouvantes avec des montées et des descentes successives. Mais les paysages sensationnels sont le plus fort des anesthésiants dans les moments de douleurs. Il y a eu des plaintes, des râles et des instants de doutes mais qui se sont toujours dissipés en fin de journée, évaporés dans le sillage d’un coucher de soleil électrique, fondant son jaune vif dans le vert des rizières…

 

trek-dans-les-rizieres-de-banaue

Pour pour d’infos sur le trek et pour réserver c’est par ici

trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue trek-dans-les-rizieres-de-banaue

You may also like

1 comment

AuroreVoyage 24 septembre 2018 - 15 h 53 min

Que de beaux souvenirs avec vos photos ! Après la seconde journée je n’aurai pas pu poursuivre sur une troisième. Je suis revenue à Manille avec les plus grosses courbatures du voyage, la faute à ces milliers d’horribles marches !
Mais l’arrivée sur Batad vaut son pesant d’or , ce trek est absolument incroyable de beauté.

Reply

Leave a Comment

Scroll Up