Home Nouvelle Calédonie Un air de famille en Nouvelle Calédonie

Un air de famille en Nouvelle Calédonie

written by Voir le monde avec toi 5 novembre 2018
Un air de famille en Nouvelle Calédonie

Itinéraire voyage nouvelle calédonie – Tour de la grande terre / îles loyauté et île des pins / Voir le monde avev toi nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie nouvelle-calédonie

Le hasard du temps et du calendrier m’amène à écrire sur notre aventure en Nouvelle-Calédonie, le lendemain du référendum en faveur de l’indépendance. En me réveillant ce matin, j’apprends que le « Non » l’a emporté et avec lui les rêves de liberté d’une partie du peuple Kanaky. La dernière colonie française n’accédera donc pas à sa pleine souveraineté en ce dimanche 4 Novembre. Mais quel que soit ce résultat, le processus de décolonisation semble irréversible. Le score élevé du mouvement indépendantiste donne de l’espoir à cette communauté. Le peuple autochtone a selon les chiffres officiels presque entièrement voté pour l’indépendance. Il y a donc maintenant un vrai clivage entre les kanaks et les non-kanaks, c’est à dire les calédoniens d’origine européenne, asiatique, wallisienne ou tahitienne, immigrés et étrangers à cette terre ancestrale. C’est d’ailleurs certainement la minorité du peuple kanak qui les prive de cette victoire. Mais leurs nouvelles forces politiques leur permettront selon l’accord de Nouméa signé en 1988, d’organiser un deuxième voire un troisième référendum dans les prochaines années. Il est donc très probable que dans un futur proche, la Nouvelle-Calédonie accède à cette indépendance comme tous les autres pays du Pacifique : Fidji, Samoa, Tonga, Vanuatu…

Cette introduction politique et historique est importante pour comprendre les origines et les cultures qui constituent la Nouvelle-Calédonie d’aujourd’hui. Entre les Kanaks, les Caldoches et les Zoreilles, on était un peu perdu au départ 🙂 ! Et on aime bien comprendre ces nuances quand on visite un pays ! Je ferai donc un deuxième petit aparté pour vous expliquer « qui est qui » !

 

nouvelle-caledonie

Le 4 septembre 1744, le très célèbre explorateur britannique Cook découvre cet archipel du bout du monde, qui est uniquement peuplé de Mélanésiens, ceux sont les « Kanaks ». « Elle est nommée par les anglais « Nouvelle-Calédonie » en référence à l’ancien nom de l’Ecosse (la Calédonie) et du fait de la ressemblance des côtes ».
Elle est ensuite annexée militairement en 1853 par la France, qui cherche une terre pour fonder une colonie pénitentiaire. La France envoie des bagnards et des exilés politiques qui vont ainsi peupler cette nouvelle terre. Puis, le développement économique du pays axé sur l’exploitation des minerais et notamment du nickel, entraine des vagues de migrations. De la main-d’œuvre d’Indonésie, du Vietnam, des îles polynésiennes de Wallis, et, des cadres « européens » viennent s’installer. Toute cette partie de population immigrée depuis plusieurs générations est appelée les « Caldoches ». À ne pas confondre avec les « Zoreilles » qui désigne toutes les personnes de métropole arrivées progressivement après.

C’est ma sœur Mélanie, mon beau-frère Eric et leur petit garçon Marcus qui nous ont expliqués toutes ces subtilités 🙂 ! Nous sommes venus découvrir ce « paradis » où ils vivent depuis près de 3 ans. D’ailleurs, je pense que sans eux nous n’aurions pas pu visiter cette partie du pacifique car le budget journalier n’est pas vraiment adapté à des backpakers en tour du monde…Ils nous ont concoctés un programme aux petits oignons et nous nous sommes laissés guider pendant tout le séjour, un peu de vacances dans ce long voyage… 🙂 En trois semaines, nous avons eu le temps d’explorer la Grande Terre, aussi prénommée le « Caillou », l’île de Maré dans la province des îles Loyauté et l’île des Pins.

nouvelle-caledonie
Couché de soleil à Nouméa

Itinéraire

Nouméa 

Logés dans leur bel appartement avec vue sur la baie de Sainte-Marie, nous avons centralisé toutes nos activités à partir de Nouméa. Cette ville n’a pas énormément de charme mais dispose de très nombreuses baies qui sont un atout considérable pour se détendre et s’évader l’esprit. Que ce soit en admirant le coucher de soleil en haut du parc du Ouen Toro, en sirotant un mojito dans un bar de plage ou en pratiquant du sport face à l’océan (running, kitesurf, musculation…), le plaisir est à proximité.

A notre arrivée, nous avons également réalisé un baptême de plongée au phare d’Amédée, un îlot situé au large de Nouméa. Le sable blanc et le très beau spot de PMT (palmes/masque/tuba) font de ce lieu un endroit très prisé des agences de plongées. Le prix n’est étonnement pas beaucoup plus cher qu’en Indonésie. Si la faune sous-marine est très abondante (tortues, becs de canne, vivaneaux, perroquets…), l’îlot est lui le territoire d’un résident un peu particulier : le tricot rayé ! Aussi connu comme le deuxième serpent le plus venimeux du monde, cette espèce endémique à la Nouvelle-Calédonie est soi-disant sans danger. On vous expliquera qu’il n’attaque jamais à moins que…

Je me suis aussi essayé à la pêche sous-marine près de l’île Porc-épic face au quartier du Mont d’or. En fait, une fois dans l’eau, je n’avais plus vraiment envie de pêcher de poissons et je n’ai donc jamais utilisé le harpon à part un coup dans le vide…

nouvelle-caledonie
Phare d'Amédée

Un roadtrip sur « La Grande Terre »

Nous avons consacré environ une semaine à l’exploration de la Grande Terre. Equipé d’un 4*4, on a longé la côte ouest très aride jusqu’au point le plus au Nord de l’île, la plage de Poingam, puis on est redescendu sur la côte-est très tropicale. Le contraste entre l’ouest et l’est de l’île est saisissante. La chaîne de montagnes, appelée « Chaîne centrale » sépare naturellement les deux axes sur toute sa longueur. Elle agit comme une barrière climatique et crée deux environnements très distincts. La côte Ouest, protégée des vents par la Chaîne, est très sèche. Elle offre un paysage de longues plaines herbeuses et de savane. En revanche, la côte Est, plus exposée, est humide avec une végétation très dense.

Nous allons vous présenter le parcours de ce mini road-trip avec les principaux points d’intérêts :

Bourail – entre terre de cow-boys et plages de sable blanc – J1

La ville de Bourail, située à 160 km de Nouméa, est très reconnue en Nouvelle-Calédonie pour sa foire artisanale et agricole qui a lieu sur l’hippodrome de Téné le week-end du 15 août. La côte Ouest constituée par de la savane est très propice à l’élevage de bovins. Malheureusement, nous arrivons trop tard pour assister à cet événement terrien. Mais le littoral possède également un véritable attrait avec ses plages de sable blanc. Nous avons effectué une randonnée magnifique dans le domaine de Deva. Tout en haut, vous pouvez admirer au loin la faille au requin. Une passe qui creuse la grande barrière de corail et qui est le repère des prédateurs de l’océan. Les plages de Poé et de la Roche percée sont absolument sublimes. Et il y a également une belle promenade à faire pour voir le bonhomme de Bourail après une pause pique-nique à la baie des tortues.

Tout le littoral ouest est dominé par le plus grand lagon du monde. Chaque jour, votre oeil sera attiré par le rivage bleu de l’eau… un bleu balançant entre l’aigüe marine et le turquoise, et moucheté par les ombres du corail. C’est une expérience presque irréelle.
Nuit à Koné à l’hôtel Hybiscus

nouvelle-caledonie
Domaine de Deva - faille aux requins
nouvelle-caledonie

Le cœur de Voh – J2

Cette image a fait le tour du monde. Au beau milieu de la mangrove, la nature a dessiné dans un écrin vert : le cœur de Voh ! Le vol en ULM au-dessus du plus grand lagon du monde est d’une beauté indescriptible. Nous nous souviendrons toute notre vie de ce moment. Nous avons fait un vol en duo, c’est à dire en même temps dans deux ULM séparés. Nous avons ainsi pu vivre cette expérience simultanément avec la possibilité de discuter ensemble pendant le vol, mais aucun mot n’était suffisamment fort pour décrire ces joyaux de la nature.

Le vol qui dure environ 45min vous emmène découvrir un panorama époustouflant : le Coeur de Voh dessiné dans la mangrove, les montagnes de la Chaîne centrale, les nuances de bleus du lagon, l’usine de nickel de Koné et le Trou Bleu. Parmi les légendes du bout du monde, celle du trou bleu d’Oundjo est très mystérieuse ! Les kanaks racontent qu’après la mort, les âmes plongent dans le trou bleu pour passer vers l’autre monde. Ce site « tabou » serait même gardé par 2 sirènes… Il est donc interdit de s’y approcher. Seul le commandant Cousteau fût autorisé il y a des années à y plonger mais aucun compte-rendu n’a été à ce jour retrouvé…

En complément, vous avez la possibilité de faire la randonnée de Voh qui offre une belle vue sur le cœur. Elle commence près de la caserne des pompiers, derrière un petit pâté de maisons. Le chemin n’est pas très bien indiqué. Vous allez suivre une piste qui serpente la montagne pendant une petite heure et vous arrivez sur un plateau avec des tables de pique-nique. De là, la vue est époustouflante sur le lagon, la barrière de corail et le cœur de Voh dans la mangrove.
Nuit à Kaala-goumen au refuge du cerf

nouvelle-caledonie
Le trou bleu
nouvelle-caledonie
nouvelle-caledonie
nouvelle-caledonie
Nouvelle Calédonie
nouvelle-caledonie
nouvelle-caledonie

Plage de Poingam – point le plus au Nord de la Grande Terre – J3

Le relais de Poingam est une très bonne option pour accéder à la plage. Vous pouvez pratiquer des activités nautiques (kayak, paddle, snorkelling) et le relais dispose aussi d’un bassin naturel pour se baigner. Ce site est vraiment exceptionnel. Nous avons fait avec Eric une jolie session de snorkeling mais très physique car la barrière de corail est à 400 mètres du bord à la nage.
Nuit au relais de Poingam

La Chaîne centrale – J4

Cette frontière naturelle qui sépare les deux côtes contribue au taux d’endémisme élevé qui caractérise la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie. La route pour traverser la grande terre est très sinueuse et débouche sur un paysage sensationnel. Face à vous, les montagnes tombent abruptement dans la mer…

Nous pique-niquons le midi à la cascade Colnette où le petit Marcus saute sur l’occasion pour plonger dans les eaux froides de la cascade.
Nuit au Gîte relais de la Ouane-batch

nouvelle-caledonie
nouvelle-caledonie

Mont Panié & Hienghène – J5

On découvre la côte Est, beaucoup plus étroite, enchâssée entre les montagnes et l‘océan. Des montagnes qui sont recouvertes d’une immense forêt tropicale avec palmiers et cocotiers…La route qui longe le littoral vaut largement la Great Ocean Road d’Australie ou de Californie… La cascade de Tao étant fermée, nous continuons notre route vers la ville de Hienghène. Après un pique-nique devant la poule couveuse de Hienghène, nous partons pour une très belle randonnée vers le sommet « Ga Vivaek ». Cette ascension qui débute près de l’aire de repos de Lindéralique offre une vue incroyable sur les falaises karstiques et la baie de Hienghène.
Nuit au Gîte Koune Wé Fouinbanon

nouvelle-caledonie
nouvelle-caledonie

Poindimié & cascade de Bâ – J6

Sur la route du retour vers Nouméa, nous faisons un stop à la cascade de Bâ, près de la ville de Houailou. C’est un site idéal pour les amateurs de nature. Une chute d’eau qui doit être vertigineuse lorsque le débit d’eau est important !
Nuit à Nouméa

Parc provincial de la Rivière Bleue – J7

Nous avons passé une journée entière en VTT dans le parc de la Rivière Bleue qui se trouve sur le territoire de Yaté, au sud de la Grande Terre. Une balade de 20 km dans le «maquis minier», écosystème particulier qui se développe sur des sols riches en métaux. Nous avons pu y observer le célèbre Cagou, oiseau endémique de Nouvelle-Calédonie.
Nuit à Nouméa

Les îles Loyauté – Maré (3 jours)

L’archipel des îles Loyauté est un arc insulaire situé au nord-est de la Grande Terre. Il comprend quatre îles : Maré, Tiga, Lifou et Ouvéa. C’est sur cet archipel et sur l’île des pins que le monde mélanésien et l’esprit kanak demeurent presque intact. La culture s’exprime au quotidien, dans la relation que les habitants entretiennent avec leur environnement, dans l’organisation sociale (la coutume) et les totems qui témoignent de l’appartenance à un clan, une tribu…Nous n’avons pu visiter que l’île de Maré, la plus sauvage et la plus australe de l’archipel. Pendant 3 jours, nous avons sillonné l’île en voiture (à louer à l’aéroport en avance) pour découvrir tous ses trésors. Voici un petit échantillon des lieux emblématiques de cette île volcanique.

  • Les plages de sables fins de Yedjélé et de Pédé, protégées de l’océan par une barrière de corail et propices au PMT.
  • Le saut du Guerrier : une fissure de 7 mètres de large dominant la mer de près de 30 mètres de haut ! La légende raconte que le guerrier, acculé par des ennemis, aurait franchi cette faille d’un seul bond. Ses poursuivants seraient, eux, tombés dans le trou pour finir dans l’océan…
  • Le trou de Bone est un gouffre de 40m de profondeur très impressionnant à seulement quelques mètres de la route.
  • L’aquarium naturel est une sorte de piscine taillée dans le corail aux eaux parfaitement limpides.
  • La grotte de Pethoen, cachée dans la forêt tropicale, est recouverte d’impressionnantes stalactites.
  • Randonnée sur les Terrasses de Shabadran : un site spectaculaire qui se mérite. Après 2h de randonnée sportives et un peu dangereuses (sur des falaises de coraux), avec une vue à couper le souffle sur les plateaux coralliens, vous arrivez sur une plage de sable blanc époustouflante.

Nous avons séjourné pendant 2 jours au Gîte de Seday. Vous êtes accueillis le matin par un énorme poisson napoléon bleu et vert au bord de l’eau. C’est ici que j’ai pu voir le plus beau spot de snorkeling de toute ma vie. En franchissant la barrière de corail grâce à une petite passe dans le récif vous arrivez face à un immense mûr de corail de toutes les couleurs et des arbres de coraux sublimes.

2 nuits au Gîte Seday (Tribu de Roh)

nouvelle-caledonie
Plage de Yedjélé
nouvelle-caledonie
Aquarium naturel
nouvelle-caledonie
Baie de Shabadran
nouvelle-caledonie
Baie de Shabadran
nouvelle-caledonie
Terrasses de Shabadran
nouvelle-caledonie
Gîte de Seday
nouvelle-caledonie
Baie de Shabadran

L’île des pins (3 jours)

L’île des Pins, aussi surnommée l’île « la plus proche du paradis », est située au sud-est de la Grande Terre. Parmi les atouts de cette île : les grandes plages de sable blanc aussi fin que de la farine, la vue sur le plus grand lagon du monde, les dégradés de bleus, les forêts de géants Araucarias et les grandes fougères endémiques. Ci-dessous le programme de nos 3 jours passés sur l’île :

Journée 1 : louer une voiture auprès de votre gîte pour faire le tour de l’île

  • Découverte de la baie de saint Maurice où se dressent des totems kanaks autour d’une statue catholique qui représente l’arrivée des premiers missionnaires sur l’île.
  • Observation des crabes de palétuviers vivant dans les mangroves autour de la baie des crabes.
  • Balade sur la plage de sable blanc de la baie de Gadji
  • Visite de la Grotte de la reine Hortense
  • Pique-nique à la baie d’Oro avec son hôtel de luxe Le Méridien
  • Promenade dans la rivière de sable jusqu’à la piscine naturelle d’eau de mer (la piscine d’Oro) séparée de la baie par une barrière de rochers

Journée 2 : sortie demi-journée en Bateau avec Ile des pins plaisance + randonnée Pic Ngâ

Vous en prendrez plein la vue :

  • Observation des tortues
  • Plongée snorkelling avec des raies mantas 🙂
  • Découverte de l’îlot brosse
  • Déjeuner sur l’îlot Mono (délicieuses langoustes et cocos grillés)

De retour sur la baie de Kuto, nous vous conseillons la randonnée en haut du pic Ngâ pour avoir une vue à 360° sur l’île des pins.

Journée 3 : promenade demi-journée en pirogue traditionnelle dans la baie d’Upi + balade Pointe de Kuto

Une balade paisible dans ce bateau traditionnel pour observer la faune marine : dauphins, tortues et une majestueuse raie aigle.
A votre retour, vous pouvez pique-niquer sur la plage de la baie de kuto. Avant de reprendre l’avion, réalisez la très belle marche jusqu’à la pointe de Kuto.

2 nuits au Gîte de Nataiwatch – Baie de Kunaméra où nous avons pu voir un dugong
Restaurant chez Loulou & Hélène (Koueney gite) pour déguster des escargots endémiques

nouvelle-caledonie
Baie de saint Maurice
nouvelle-caledonie
Baie des crabes
nouvelle-caledonie
baie d’Oro
nouvelle-caledonie
baie d'Oro
nouvelle-caledonie
Baie d’Oro

C’est ainsi que se termine nos 3 semaines en famille sur ces îles paradisiaques. Un immense merci à eux pour tous ces beaux moments, ces paysages sensationnels et ce profond désir de partager leurs connaissances de cette terre d’adoption. On donne à l’au revoir ici un petit nom affectueux « Tata », deux syllabes pour un adieu, une manière de faire rebondir le départ en espérant qu’il ricochera un jour en retour ! Tata la Nouvelle Calédonie et Cap sur la Nouvelle Zélande ! Tata Marcus, Tata Mélanie, Tata Eric !

Leave a Comment

Scroll Up