Home Indonésie De Florès à Lombok, de l’île aux fleurs à l’île piment

De Florès à Lombok, de l’île aux fleurs à l’île piment

written by Voir le monde avec toi 21 octobre 2018
De Florès à Lombok, de l’île aux fleurs à l’île piment

florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès 

Cap sur l’Indonésie, le plus grand archipel du monde situé sur la ceinture de feu du Pacifique ! Pour décrire l’Indonésie, j’adapterai l’adage « il n’y a pas de fumée sans feu » par « il n’y a pas de beauté sans danger ». En effet, ce pays doit toute la richesse de ces paysages à sa situation géographique et géologique… Il est le point de convergence de la plaque pacifique, la plaque eurasiatique et de la plaque australienne. Il en résulte une très forte activité volcanique et des tremblements de terre fréquents… Visiter l’Indonésie n’est donc pas sans risque et nous l’apprendrons à nos dépens (pour lire notre histoire c’est ici). En préparant notre itinéraire, nous avons choisi de privilégier les iles volcaniques de Java et de Flores à la folie touristique balinaise. On vous présente ici notre aventure de l’île aux fleurs à l’île piment…

florès

Florès (« fleurs » en portugais)

« Pulau Florès » est une île longue de 360 kilomètres faisant partie des petites îles de la Sonde au même titre que Bali ou Lombok. Notre vol depuis l’aéroport de Dempasar nous amène à Maumere, ville à l’extrémité Est. On y retrouve Olivier & Tiphen, une amitié façonnée sur les routes d’Asie du sud-est. Ils finissent leur voyage par l’Indonésie et nous souhaitions partager ensemble ces derniers moments de leur aventure. On est loin de se douter que cette étape sera l’une des plus rudes de notre tour du monde. Dans notre imaginaire à tous, Florès était certes plus sauvage que Bali mais disposait de certains aménagements touristiques… Que nenni ! La très faible offre de logements fait grimper les prix et va nous forcer à dormir à la dure ! Et la seule route qui traverse cette île sur sa largeur, la transflorésienne, est très montagneuse, tapissée de nid de poules, d’ornières et de virages en épingles…Elle ne permet de se déplacer qu’à la vitesse d’un escargot. Il faut compter le double ou le triple de l’indication de notre fidèle compagnon Maps.me ! Et donc le prix des déplacements est très onéreux… Les éprouvantes négociations auront été la clé de notre succès 🙂

Maumère –> Koka Beach

En sortant du petit aéroport de Maumere, il y a seulement que quelques taxis qui vous attendent. Pas de stop pour nous, les guesthouse sont hors de prix et loin du centre alors nous prenons la direction de Koka beach. Cette plage trouve sa beauté dans son côté sauvage. Les vagues déferlent sur les rochers et la baignade devient vite dangereuse. Il y a quand même un petit resto/café pour se substanter. Par contre, seulement trois bungalows sont à disposition sur la plage et tout est déjà complet. Après discussions avec quelques locaux, « gardiens de la plage », il nous propose de dormir dans un cabanon sur le sable. Ni toilettes, ni douches mais un matelas pour quatre avec des sécrétions de « souris » ou autres rongeurs plein la moustiquaire… une douce première nuit.

flores

Koka Beach –> Moni

Nous profitons de cet amicalité pour négocier un transfert le lendemain vers le village de Moni, point d’accès à la randonnée du volcan de Kelimutu. La chance est avec nous ! L’homme, sa femme et un ami se rendent justement au village de Moni pour assister à un mariage. Ils nous proposent d’embarquer à l’arrière de leur « pick-up » à prix presque d’amis. La route en lacets offre des paysages sublimes. Mais la galère continue à notre arrivée à Moni. Difficile de trouver un logement correct dans notre budget de backpaker. Finalement, on s’installe chez « Marley Guesthouse ». On découvre une ville vivant au rythme du reggae sous le regard iconique de Bob Marley. Des dreadlocks dans les cheveux, les habitants écoutent tous cette musique populaire jamaïcaine en fumant des garam, des cigarettes aux clous de girofle, et autres substances joyeuses… 🙂

Le lendemain, nous grimpons au Kelimutu conduit par notre voisin de chambre de chez « Marley guesthouse ». Il est « chauffeur » et nous a proposé ses services pour nous rendre à Bajawa avec le Kelimutu inclus. Nous découvrons les trois lacs sacrés au sommet du volcan. C’est absolument splendide

flores
flores

Moni –> Bajawa

Arrivés à Bajawa, nous sommes enchantés par cette petite ville de montagnes. Nous participons le premier soir à une soirée karakoé endiablée dans un restaurant du centre-ville. La chanson de Christophe, « Aline », a fait chaviré les cœurs… 🙂 Nous louons des scooters le lendemain pour explorer les alentours : les hot springs de Air Terjun Ogi et les villages traditionnels de Bena et Gurusina où nous passons la nuit. Un moment très fort pour tous les quatre. La présence d’arak à l’apéro (« alcool de palmier ») a permis de délier les langues et de vivre un très beau moment avec ces familles.

Bajawa –> Labuhan Bajo

Notre périple prend une autre tournure lorsqu’un couple de canadien rencontré à la guesthouse nous informe de la présence d’un petit aéroport à Bajawa et d’un vol direct pour une trentaine d’euros vers Labuan Bajo. Sans la moindre hésitation, nous troquons les longues heures de trajet restantes en voiture contre ce vol express !

A partir de Labuan Bajo, de nombreuses excursions sont proposées vers le parc national de Komodo ou l’ile de Rinça. Nous choisissons une journée de détente à Kanawa island. Petit îlot paradisiaque avec tortues et fonds marins de qualité. Le soir, nous dégustons un excellent poisson préparé sur la place du marché et célébrons à coup d’arak notre belle amitié ! Une très mauvaise idée la veille de notre croisière de 4 jours jusqu’à Lombok !

De Florès à Lombok (« piment » en javanais)

Pour nous rendre à Lombok, on choisit la formule croisière 4 jours / 3 nuits de Wanua adventure ! Ils proposent un départ de Labuan Bajo tous les mercredis et dimanches. C’est une croisière plutôt « backpakers » sur un bateau d’une capacité de 25-35 personnes ! On dort quasiment tous sur le pont du bateau sur des matelas les uns collés aux autres. Le programme est très séduisant et l’ambiance « auberge de jeunesse » est assez cool !

flores
flores

Programme / prix 

Jour 1 :
Premier stop snorkelling à Kelor island
Pause détente sur la plage de sable rose Pink beach
Ascension du pic de Padar island

Jour 2 :
Petite randonnée sur Komodo island pour voir des dragons de Komodo
Deuxième stop snorkelling à Manta point (si le temps le permet)
Arrêt à Gili Laba pour du snorkeling ou une belle ascension sur le haut de la colline

Jour 3:
Troisième stop snorkeling à Moyo island et baignade dans la cascade
Arrêt à Gili bola pour nager et jouer sur la plage

Jour 4:
Quatrième stop snorkeling à Kanawa island (côté Lombok)
Arrivée à Lombok
Transfert du port de Kayangan (Lombok est) au port de Bangsal (Lombok Nord) via la ville de Mataram
Transfert du port de Bangsal vers les îles de Gili Trawangan, Meno, Air.

 Prix : Deck Class 1.800.000 Roupies/personne – Prix négocié à 1.300.000 Roupies/personneNon compris : Entrée Parc Komodo – 300.000 Roupies/personne

Cette aventure de 4 jours se raconte mieux en images qu’avec des mots. Elle fût l’occasion de faire de très belles rencontres et nous aura conduit à Gili Trawangan la veille du tremblement de terre de magnitude 7… 

florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès florès 

You may also like

2 comments

AuroreVoyage 22 octobre 2018 - 16 h 36 min

On avait dans l’idée de passer une semaine à Flores, mais le ferry pour nous y emmener passait une fois toutes les deux semaines. On a donc préféré rester une semaine de plus sur Sulawési et éviter l’avion. Vos photos sont sublimes, j’espère pouvoir mettre Florès au programme pour un prochain voyage 🙂

Reply
Olivier 25 octobre 2018 - 8 h 57 min

Que de souvenirs !! et si bien raconté ! Merci les loulous et à très bientôt ! Bon voyage. Tif & Touf

Reply

Leave a Comment

Scroll Up