Home Inde Bénarès : la ville sacrée des plaines du Gange

Bénarès : la ville sacrée des plaines du Gange

written by Voir le monde avec toi 14 avril 2018
Bénarès : la ville sacrée des plaines du Gange

La région de L’Uttar Pradesh regroupe les deux grandes places fortes de l’Inde : le Taj Mahal à Agra et la ville de Bénarès avec ses traditions religieuses. Elle constitue ainsi une des parties les plus touristiques du pays. Après avoir été subjugués par la beauté du mausolée de marbre blanc, nous étions très excités à l’idée de découvrir Bénarès dont on avait tant et tant entendu parler…

Située sur les bords du Gange, Bénarès (aussi appelée Varanasi) fait partie des villes sacrées de l’hindouisme. Le caractère divin du fleuve donne lieu à de nombreuses cérémonies religieuses. L’eau du Gange possèderait la vertu de purifier le corps des humains et de libérer les âmes des défunts. Vous pourrez ainsi assister à différents rituels tout au long de la journée en vous baladant aux bords des 88 Ghats (quais) bordant le fleuve. La grande majorité des us et coutumes des habitants et des nombreux pèlerins ont lieu au lever et au coucher du soleil. Le reste de la journée, vous pourrez également flâner sur les ghats mais sous un soleil et une température de plomb. Vous croiserez beaucoup d’indiens habillés simplement d’une tunique de couleur safran, nommés « Sadhus », qui consacrent toute leur vie à leur religion. Ils pratiquent la méditation, récitent des mantras, réalisent des rituels « magiques » et sont dépendants de donations pour vivre. Leurs coiffes et leurs visages sont très marquants et renforcent le caractère mystique de cette ville.

Au lever du soleil, les indiens viennent immerger leurs corps dans le Gange par croyance sacrée ou pour se laver de l’ensemble de leurs péchés. C’est un moment de communion, de joie où tout le monde semble en harmonie avec le fleuve. Il est aussi très agréable de voguer sur le Gange dans une petite barque de pêcheur pour admirer le soleil se lever sur les Ghats. (Les prix sont beaucoup moins chers si vous vous éloignez de quelques mètres du Ghat principale : le Dashashwamedh Ghat : 200 roupies).

Au coucher du soleil, vous pourrez assister à des célébrations d’ode au Gange sur le Dashashwamedh Ghat. Ces cérémonies ont lieu tous les soirs et sont vraiment envoutantes. Il est également possible d’admirer ce spectacle depuis un bateau sur le Gange.

Tout au long de la journée, l’activité se concentre au niveau des Ghats de crémations dont le plus connu et le plus grand est le Manikarnika Ghat. De très nombreuses familles indiennes viennent à Bénàrès des quatre coins de l’Inde pour célébrer la fin de vie d’un de leurs membres. Selon leur croyance, la dispersion des cendres d’un défunt dans le fleuve est synonyme d’une meilleure vie future et permet de libérer l’âme du mourant afin d’arrêter son cycle de réincarnation. Un peu plus de 200 hindous sont ainsi incinérés chaque jour sur des bûchers à ciel ouvert suivant une cérémonie religieuse précise. Il n’y a pas d’endroit plus intime où la vie et la mort se côtoient tous les jours sous le regard du troisième œil… mais c’est un peu déroutant pour nous qui avons pour tradition de réaliser ce rite funéraire dans l’intimité familiale.

Nous avons profité de cette ambiance pour purifier nos chakras en pratiquant notre 1er cours de Yoga. Recommandé par notre Home Stay et réalisé au sein d’une fondation en faveur de l’éducation des enfants en difficulté familiale (Aghor fondation), ce fût une expérience très bénéfique.

Notre voyage en Inde prend ainsi fin sur les bords du Gange, ce fleuve sacré qui unit d’un amour mystique les hindous à leurs dieux et les rapprochent un peu plus du nirvana…C’est avec l’esprit et le corps imprégnés de spiritualité que nous nous séparons de toi, « Incredible India » !

Passage de la frontière terrestre à Sunauli pour se rendre au Népal 

Prenez un train de Varanasi à Gorakpur, ville située un peu plus au Nord. A la sortie de la gare, vous trouverez juste en face la station de bus pour Sunauli. Les bus sont très fréquents (toutes les 15 min) et le tarif est de 200 roupies par personne. De nombreux taxis attendent également à la sortie de la gare. Si vous rencontrez d’autres backpackers dans le train et qu’il vous reste quelques roupies dans votre portefeuille, vous pouvez opter comme nous pour un taxi partagé (400 roupies par pers). Après 2h de trajet, vous trouverez le poste frontière Indien, 100 mètres avant la frontière népalaise, sur votre gauche pour faire tamponner votre sortie du territoire. Et après avoir passé l’arche, symbole de l’entrée au Népal, vous aurez sur votre droite, le poste népalais qui vous délivrera le visa très rapidement moyennement quelques dollars…

You may also like

5 comments

kikimagtravel 15 avril 2018 - 16 h 43 min

encore une très belle découverte!! Et toujours toutes ces couleurs magnifiques sur vos photos! On a aussi l’impression de vivre ce voyage à travers vous avec toutes ces petites infos et je trouve ça génial. Je ne savais pas que le Gange avait la vertu de purifier le corps des humains et les âmes des défunts par exemple. Ca doit être un sacré spectacle de voir toutes ces cérémonies. En tout cas, vous m’avez donné envie d’y aller, déjà que le pays m’attire mais là, encore plus!

Reply
Océane 16 avril 2018 - 10 h 22 min

Un article très complet qui me donne encore plus envie de visiter cette ville si sacrée !

Reply
Lucie 17 avril 2018 - 9 h 43 min

Cette ville a l’air incroyable. Je connaissais ces rituels mais pas le nom de la ville… On dirait une autre Venise en bien plus spirituel.
Bravo pour vos articles car vos récits me transportent complètement à chaque fois !

Reply
Clémentine 20 avril 2018 - 12 h 45 min

Quel rêve… Pour moi qui pratique le yoga depuis quelques années, cette ville fait un peu office de Mecque ahah. Je rêve d’y aller, et d’après ce que je vois dans votre superbe article, entre spiritualité et rituels, je devrais y trouver mon bonheur. Je suis contente de voir que vous appréciez le voyage, ça doit être assez bouleversant l’Inde.

Reply
tania 22 avril 2018 - 13 h 03 min

quelle expérience de faire séance de yoga en Inde
lool je n oublie pas que c est un de mes objectifs 2018: commencer le yoga

Reply

Leave a Comment

Scroll Up